Les infos pour lancer votre 1er Pop-up RÉNO.

Retour d’expériences des conseillers FAIRE sur toute la France et les discours pour chaque tableau décortiqués (extrait à retrouver ci-dessous).

Vous n’êtes pas seul·e. Des collègues conseillers sont disponibles aux quatre coins de la France. Ils seront ravis de partager leur expérience et vous aider à vous lancer. N’hésitez pas à les contacter.

Situation dynamique, bons échanges avec les vendeur·euse·s du magasin et caissier·e·s.

 

85 personnes en 2h30.
Pas mal !

Les premières interpellations ont dérivées en contacts (l’habitude) et puis ensuite l’interpellation a pris le dessus. Finalement on s’est bien préparé·e·s à se faire bâcher… et puis non, c’est très peu arrivé : deux dos tournés, quelques regards fuyants mais loin d’être la majorité.

Je reviens vers vous concernant l’animation que vous avez réalisée en magasin samedi dernier.
Je voulais vous remercier car vos animateur·rice·s étaient top et nos client·e·s ont apprécié.

Bilan : 4 heures de présence, 3 animateur·rice·s et 46 cartes distribuées représentant environ 50% de professionnel·le·s.

1 animation

clé en main pour « aller-vers » le public

Déjà

cent conseiller·e·s

embarqué·e·s dans ce projet « feel good »

Plus de 

3 000 personnes

ont rencontré la « Frozen Joconde »

+1 conseiller·e

prêt·e à se lancer ?

Si les GSB vous donnent des boutons, vous avez pléthore d’autres possibilités. Il y a très certainement des foires, salons ou marchés sur votre territoire. C’est une bonne occasion pour aborder de nouvelles personnes.

Les tableaux peuvent aussi servir de brise-glace. Pas au pôle nord évidemment, mais plutôt pour commencer une soirée défi DECLICS ou une réunion d’artisans.
Vous n’avez pas trop de temps à consacrer aux animations ? Alors pourquoi pas exposer les tableaux dans une médiathèque en autonomie pendant 15 jours.
Pour en savoir plus, rdv sur le portrait du Pop-up RÉNO.

Hummm, tel Luky Luke vous êtes un solitaire pour affronter votre mission ? Quelques conseillers ont réalisé l’animation en solo, mais “aller-vers” le public est une démarche qui demande beaucoup d’énergie. Parfois Souvent on se prend des refus donc c’est bien d’être à deux pour pouvoir se remotiver, se relayer.

Si vous êtes seul sur votre territoire, c’est l’occasion d’organiser une animation en binôme avec un conseiller FAIRE d’un territoire voisin : une demi-journée chez vous, une autre chez lui. Si vous souhaitez réaliser cette animation seul, prévoyez un temps plus court pour rester plein d’énergie.

C’est comme en salon de l’habitat, il est difficile après l’animation de mesurer le taux exact de retour. Souvent, entre 5 et 10 personnes nous recontactent. Ce sont ceux qui ont un projet de travaux immédiat.

Pour les autres, quand l’idée aura fait son chemin et qu’ils seront prêts à se lancer dans un projet de travaux, ils sauront où vous trouver car vous avez laissé un souvenir qualitatif, la carte postale. Elle va très certainement finir accrochée sur le frigo ou être offerte à la voisine, à l’inverse d’une brochure qui très souvent finit à la poubelle avant même d’arriver à la maison.

Si vous êtes la réincarnation de Salvador DALI, ou de Frida KAHLO, laissez libre court à votre talent créatif. Sinon empruntez le matériel à un conseiller voisin [regardez la carte ci-dessus] ou bien utiliser les fichiers open source, ou encore, profitez d’une commande groupée en adressant un mail à contact@popupreno.fr.

Oui. Quelle que soit la journée, la taille du magasin de bricolage ou encore votre emplacement dans le magasin, il y aura toujours assez de passage pour obtenir de bons résultats.

L’animation a été réalisée aussi bien dans des magasins à 3000 passages caisse par jour que dans ceux qui en font 300, c’est le conseiller qui va aborder le public et faire la différence avec son peps, son dynamisme et son énergie.

Ça arrivera, c’est sûr.

Une personne vous demande dans quel rayon se trouvent les tapis en poils de yak ? Super, c’est un contact qui vient à vous sans que vous ayez à lui courir après !

Dites rapidement que vous n’êtes pas vendeur mais conseiller rénovation du service public puis proposez de l’accompagner jusqu’au bon rayon pour avoir le temps de lui poser des questions sur son besoin en rénovation et d’expliquer ce que vous pouvez lui apporter.

Si vous vous posez la question, c’est que vous avez loupé l’étape 4 [oui, oui, en haut de la page]. Pas grave car plusieurs outils sont à votre disposition. Vous avez accès à des fiches pour découvrir les discours, phrases d’accroche et les astuces. Vous pouvez également utiliser le jeu de cartes pour vous entraîner. Pour ceux qui préfèrent les vidéos, c’est par ici : De l’interpellation au discours réno (extrait du Webinaire #2)

Kaké-quoi ? Oubliez !

L’idée c’est d’aller vers le public pour parler confort et rénovation performante. Pour créer une connexion, pas besoin de kakémono. Pour convaincre de votre expertise en énergie, pas besoin de flyer. Juste les tableaux, les cartes postales ET votre talent !

Un quart d’heure de vidéo extrait du webinaire #2 pour savoir comment convaincre une grande surface de bricolage d’accueillir une animation Pop-up RÉNO.

Extrait du webinaire #2, cinq témoignages de conseiller·e·s sur je jour « P », le jour Pop-up RÉNO.

 

 

De l’interpellation au discours sur la rénovation (extrait du webinaire #2)

Trois tableaux et 3 façons d’aborder les travaux de rénovation.

  • Discours “VMC Warhol” (Qualité de l’air intérieur, humidité, moisissure, pollution intérieure…)
  • Discours “Joconde” (Confort, isolation… )
  • Discours “Ceci n’est pas un café” (Facture de chauffage, Confort, Rénovation BBC…)